Mardi 19 juin 2018

1.500 manifestants pour sauver les Urgences de Gray

17/12/2017 - 11:35 1.500 manifestants pour sauver les Urgences de Gray

Des habitants, des élus de tous les partis, des agriculteurs et ambulanciers. Ce samedi 16 décembre 2017 vers 10h, ils étaient plus de 1.500 à défiler dans les rues de Gray pour "sauver les urgences" menacées de fermeture.

Le maire de Gray, Christophe Laurençot mais aussi lé députée LREM Barbara Bassot-Ballot et le sénateur LR Alain Joyandet ont participé à la manifestation organisée dans les rues de Gray. Aux côté des habitants, ils craignent pour le maintien d'un service de soins adapté pour les 40.000 habitants du bassin Graylois qui devraient se rendre à Besançon ou Dijon, à 50 km pour,  pour atteindre un service d'Urgences.

Le maire de Gray se soucie lui d'une suppression en chaîne d'autres services comme les soins intensifs, la radiologie, etc.  Au-delà, c'est le maintien du service public dans les secteurs ruraux qui est en jeu.

de son côté, l'ARS explique que rien n'est pour l'heure figé et que le PRS (projet régional de santé) est en cours de réflexion. Pour l'agence régionale de santé, face au manque de médecins urgentistes en Bourgogne Franche-Comté. Des analyses de fréquentation devraient "apporter une réponse au cas par cas" afin de " de mieux répartir leur présence sur le territoire". Quelles que soient les conclusions de ces travaux, le SMUR, seul acteur de proximité qui puisse répondre à l’urgence vitale où qu’elle se présente sur le bassin, restera effectif 24H/24H.

D'autres regrettent une vision purement comptable. Il faudrait que les Urgances de Gray accueillent  11.500 personnes par an, selon l'ARS contre 11.000 actuellement…

Damien
retour