Mardi 19 juin 2018

Activités outdoor : 'Il faut toujours avoir un tire-tique sur soi'

07/06/2018 - 13:41 Activités outdoor : 'Il faut toujours avoir un tire-tique sur soi'

La Ville de Besançon a lancé ce mercredi 6 juin 2018 sa troisième compagne de sensibilisation et de prévention des piqûres de tiques dans la forêt de Chailluz. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Cyril Devesa, adjoint délégué à la santé et à la prévention sanitaire ont notamment abordé les différentes actions menées à Besançon. 

Durant tout le mois de juin, la Ville de Besançon distribuera des flyers de prévention contre les tiques dans les différentes structures : "Nous relançons l'action de prévention cette année. L'idée est de diffuser le plus globalement possible l'information. Les flyers sont ainsi donnés dans les maisons de quartier, CCAS, accueil de la mairie, des écoles, des associations liées aux activités nature", souligne Cyril Devesa. Le festival outdoor "Grandeur nature" aura droit, lui aussi a des actions de préventions notamment lors des différents trails.

Des tire-tiques seront distribués à toute les équipes éducatives "notamment à cause des sorties scolaires", précise l'adjoint à la santé. "Nous ne voulons pas créer une peur panique des activités nature mais juste de savoir que nous sommes dans une région assez exposée et il y a un certain pourcentage de tiques porteuses de borréliose qui peut provoquer la maladie de Lyme. Il faut toujours avoir un tire-tique sur soi". 

Les conseils pour éviter les piqûres

Il est conseillé de s'habiller en "long", c’est-à-dire pantalon, manche et t-shirt long. Le chapeau est recommandé, car les tiques peuvent tomber des arbres. Il faut aussi surveiller ses animaux de compagnie et se surveiller mutuellement. Il faut utiliser uniquement un tire-tique et non une pince à épiler. 

Comment retirer une tique ?

"Il faut bien rentrer le levier sous la tique en le pressant sur la peau. Il suffit ensuite de tourner et cela part tout seul", explique le Docteur Anouk Haeringer-Cholet. "Ce n'est pas dramatique si la tique n'est pas enlevé dans l'heure qui suit. La tique devient dangereuse quand elle arrive à prendre du sang.Elle peut alors nous contaminer si elle est infectée". 
Remarque : si une piqûre se modifie et des symptômes de type "fatigue" surviennent, il faut aller consulter un médecin.

Un site pour cartographier les espaces naturels touchés

"Chacun peut être sentinelle en déclarant les piqûres de tique de manière à ce que l'on puisse avoir une photographie des zones touchées", explique Cyril Devesa. "L'idée est d'avoir des photos fiables de la situation sur le terrain". Plus

Info +

Hélène L.
retour