Jeudi 26 avril 2018

Les pôles métropolitain du Centre et du Nord Franche-Comté veulent travailler ensemble

16/04/2018 - 16:15 Les pôles métropolitain du Centre et du Nord Franche-Comté veulent travailler ensemble

Jean-Louis Fousseret, président du Grand Besançon, Damien Meslot, président du Grand Belfort et Charles Demouge, président de l'agglo de Montbéliard se sont réunis fin de semaine dernière pour signer une déclaration commune. Objectif : "créer un pôle métropolitain Nord Franche-Comté pour travailler ensemble".

Convaincus que la Bourgogne Franche-Comté doit s'appuyer sur un réseau formé de pôles urbains, les trois présidents d'agglomération mettent en place une "conférence territoriale" qui aura vocation à se réunir au moins une fois pas semestre pour "encourager les coopérations et à labelliser ou promouvoir des projets communs", selon la déclaration signée ce vendredi. 

Enseignement supérieur, santé, culture, énergie, mobilité...

Plusieurs axes de coopération sont proposés afin de construire des partenariats entre les trois agglomérations, en associant les communautés d'acteurs concernées. Ces premières propositions de coopération ont été travaillées entre les trois présidents au cours de deux réunions tenues les 23 octobre et le 15 décembre 2017. Parmi les axes de travail :

"C'est ici qu'il y a la richesse économique" 

"Nous avons acquis la conviction que le système de coopération apparaît comme résolument contemporain et moderne", a déclaré le président du Grand Besançon. "Il faut imaginer un système fédéral, une recherche de mutualisation, une sorte de spécialisation intelligente de nos territoires et de partage de compétences", a-t-il ajouté.

Pour Damien Meslot, "il faut avoir une réflexion pour savoir comment peser dans la grande région : si chacun reste dans son coin, on ne pèsera jamais dans le contexte régional, national et européen". Il a également déclaré que c'est dans le nord Franche-Comté "qu'il y a la richesse économique, nous sommes la première région industrielle de France".

Selon Charles Demouge, "On ne peut que se développer pour le bien de la région." 

Cette concrétisation du pôle Nord Franche-Comté "coûte zéro euro", a précisé Jean-Louis Fousseret. "Ce n'est pas une structure avec de nouveaux fonctionnaires, de nouveaux locaux, etc." 

Infos +

Alexane
retour