Jeudi 26 avril 2018

Besançon, capitale de l'escrime en mai ?

08/04/2018 - 11:16 Besançon, capitale de l'escrime en mai  ?

Besançon accueillera en mai 2018 les Championnats de France d'escrime des -20 ans au Palais des Sports. L'événement devrait réunir 300 sportifs dans l'ex-capitale comtoise. Le Besançon Université Club Escrime (BUC) organisera des animations dans la ville pour mettre à l'honneur la discipline.

Le Palais des Sports Ghani Yalouz sera le théâtre de combats de sabres les 26 et 27 mai prochains. 50 clubs seront réunis à Besançon pour 300 tireurs (escrimeurs) de moins de 20 ans, qui lutteront pour le titre de Champion de France.

Besançon plutôt que Bruges

Besançon a été choisie pour organiser ces championnats face à d'autres ville dont Bruges, "pourtant réputée en sabre" note Guillaume Mougniotte, Secrétaire du BUC. Il explique ce choix de la Fédération en rappellant que la capitale comtoise avait déjà organisé des demies-finales, il y a quelques années de cela, qui s'étaient "très bien déroulées". "Peut-être la fédé veut-elle donner à Besançon sa chance" s'essaie-t-il, surpris mais "très heureux" de la décision : "ces championnats sont très porteurs comparé aux autres compétitions d'escrime ; ils apportent beaucoup de visibilité, au club, à la ville et au sport lui-même" s'extasie le jeune homme. 

Du très haut niveau en perspective

Mais pourquoi ces championnats pourtant Junior paraissent si importants pour le club ? La réponse se trouve chez ses participants : "Les favoris sont des tireurs qui font des podiums en Championnats du Monde" détaille le secrétaire, qui souligne la présence du Champion d'Europe Junior en titre à l'événement ; "ceux que nous verrons sortir dans les premières places sont sans doute ceux que nous reverrons en senior aux Jeux Olympiques prochains" conclut-il. La crème de l'escrime française donc, qui compte parmi les plus belles lames du monde. 

Des animations pour promouvoir l'escrime

Des animations sont prévues par le BUC durant la semaine précédant la compétition pour promouvoir la discipline :

Maxime C.
retour