Samedi 24 février 2018

Besançon fête ses 10 ans à l'Unesco en 2018

11/02/2018 - 10:31 Besançon fête ses 10 ans à l'Unesco en 2018

Cela fait déjà dix ans que l'œuvre de Vauban à Besançon est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Pour fêter cette année 2018, de grands événements sont attendus. Voici les temps forts…

L’inscription des fortifications de Vauban fut entérinée le 7 juillet 2008 à Québec. « J’ai eu droit à une présentation de 7 minutes, se souvient Jean-Louis Fousseret. Cela a été un moment chargé d’intense émotion. Nous avons réussi en 4 ans ce qui en demande d’ordinaire 10 à d’autres. Avec la réouverture en novembre du musée rénové des Beaux-Arts et d’Archéologie, le 10e anniversaire de cette inscription, qui appartient à tous les Bisontins et Grand Bisontins, constituera l’un des deux événements majeurs en 2018, année de la culture dans la capitale comtoise. »

Exposition "Zoospective, le règne animal" Mauro Corda, sculpteur de rêves

La Citadelle, en écho avec l'exposition permanente du Naturalium, invite "les espèces en voie d'apparition" de Mauro Corda du 1er avril au 15 juillet . Il alerte sur les choix actuels et les enjeux pour l’humanité de demain : la manipulation génétique, le rapport à la norme, la bioéthique, la responsabilité.

Le parcours débute au détour du Front Saint-Étienne sous l’œil d’un groupe de Chauves-souris suspendues à la voûte. Un Gorille-taureau installé dans le parc des vigognes indique ensuite aux visiteurs la direction à prendre. Plus haut, dans le parc des nandous de Darwin, l’Autruche-girafe trône fièrement du haut de son promontoir. Perché sur la demilune, le criquet géant semble prêt à bondir. Puis, à l’entrée, au pied de l’administration, c’est l’Ours-Morse rugissant qui fait face aux visiteurs. Le monumental Rat en aluminium, long de plus de 3 m, surveille, perfide, les passants depuis le toit enherbé de l’ancienne poudrière, entre la Chapelle SaintÉtienne et le Noctarium. Pour terminer cette expérience immersive, le Barracuda attend les visiteurs dans l’Aquarium, pris au piège derrière ses filets de perles.

Exposition photographique "Citadelles du monde et autres fortifications"

L’exposition photographique Citadelles du monde offre un tour du monde des citadelles inscrites sur la liste du Patrimoine mondial ou engagées dans cette démarche du 12 mai au 16 septembre. Reproduites en grand format, vingt photographies se déploient sur les fortifications de Vauban à Besançon. Dix sont exposées en ville sur les tours bastionnées, les remparts de la Gare d’eau et le Fort Griffon, formant ainsi un circuit permettant de découvrir les fortifications de l’enceinte urbaine. Dix autres sont présentées à la Citadelle, dans la cour des cadets.


L’exposition donne également la parole aux habitants afin qu’ils témoignent leur attachement à ce patrimoine ancré dans leur quotidien.

Lancement de l’application numérique "Besançon, balade sur les fortifications de Vauban"


L’application diffusée au moyen de panneaux communicants permettra notamment de découvrir les éléments aujourd’hui disparus, et de comprendre la stratégie d’ensemble, et le rôle de chaque élément des fortifications à partir du 31 mai. 

Il s’agit de créer un parcours autour de la boucle avec une dizaine de points d’intérêt qui tous proposeront au visiteur une vue en reconstitution 3D, et visitable à 360° d’un élément faisant partie des fortifications Vauban. Il peut s’agir soit de vues reconstituant des bâtiments ou dispositifs disparus, soit de permettre de visiter un élément existant, mais fermé au public.

Guerre aux démolisseurs ! Victor Hugo et la défense du Patrimoine Exposition au musée du Temps 

La Maison Victor Hugo et le musée du Temps proposent durant cette année phare une exposition consacrée à Victor
Hugo et à la défense du patrimoine intitulée "Guerre aux démolisseurs ! Victor Hugo et la défense du patrimoine" du 16 juin 2018 au 27 janvier 2019.

Week-end anniversaire des 10 ans


7 et 8 juillet, spectacle son et lumière "Vauban. La paix des étoiles". Il s’agit d’une adaptation du scénario ayant été présentée au public bisontin au lancement du tricentenaire de la mort de Vauban, en 2007.

Projet participatif–Olivier Grossetête

(7 et 8 juillet) – Pont Battant

Olivier Grossetête invite a participé à la construction d'une structure éphémère en cartons. La courte durée de ces installations engage public et participants à vivre l’expérience dans son caractère exceptionnel, jusqu’à y habiter quelques jours. Ce projet s’inscrit également dans le cadre du festival "Bien urbain", parcours artistiques dans (et avec) l’espace urbain qui aura lui du 8 juin au 8 juillet 2018.


Hélène L.
retour