Samedi 24 février 2018

Rencontre avec Léo Aguilar, gérant de la Bodega du Soleil au marché Beaux-Arts

13/02/2018 - 10:21 Rencontre avec Léo Aguilar, gérant de la Bodega du Soleil au marché Beaux-Arts

Depuis le 22 décembre 2017, un nouveau commerce s'est installé au cœur du marché Beaux-Arts à Besançon : La Bodega du soleil. Comme son nom le laisse suggérer, il s'agit d'un bistrot espagnol qui est aussi traiteur. Léo Aguilar, 23 ans, en est le patron.

La Bodega du soleil est la suite d'une longue histoire qui commence avant la dictature franquiste en Espagne…

Les arrières-grands-parents de Léo Aguilar étaient épiciers en Extrémadure, au sud-ouest du pays et proposait des produits artisanaux de leur région. À l'arrivée de Franco au pouvoir en 1939, l'épicerie familiale a été détruite, la fin d'une époque. Des dizaines d'années plus tard, c'est la tante du jeune homme qui ouvre son stand de produits espagnols au marché Beaux-Arts. "C'est là que j'ai appris le métier de commerçant, la qualité des produits, etc." précise Léo, "hélas, elle a dû fermer". Mais ce n'était pas pour décourager le jeune homme qui pense ouvrir un restaurant espagnol à Besançon. Un projet qui n'a finalement pas abouti.

Toujours motivé, il décide de revenir au marché du centre-ville pour ouvrir son propre bistrot, sa bodega du soleil, proposant également un côté traiteur. "Je me disais que je ne pouvais abandonner les opportunités de travailler avec nos artisans en Espagne, je ne pouvais pas laisser passer ça", nous confie Léo. "Aujourd'hui, les produits que nous proposons ne sont vendus nulle part ailleurs dans la région !" 

Trois produits à ne pas manquer

"Il est considéré comme le meilleur jambon au monde : les porcs se nourrissent de glands et ils sont deux porcs par hectare. Ce jambon est également labellisé AOC Bellota comme toutes les charcuteries que nous proposons", explique Léo Aguilar.

"Ces croquettes sont uniquement fabriquées avec de la morue dans une pâte onctueuse. Elles sont ensuite frites. C'est plus onctueux que les acras", précise le jeune entrepreneur. 

La Bodega du Soleil propose huit sortes d'olives espagnoles (extremenas, manzanillas, arbequinas, picantes, limon, salpicon, negras et gundillas) "dont l'arbequinas qu'on ne trouve pas en France", ajoute Léo. 

Côté vin… 

Léo propose dans un premier temps une bouteille de Cava, "c'est comme un champagne, mais espagnol", précise-t-il. Les rouges, blancs et même le rioja ne sont pas en reste.

Les prix varient entre 13,20 et 21€ la bouteille.

Paëlla le week-end ! 

Les plats du traiteur sont confectionnés par l'oncle de Léo, Manuel Aguilar. Toute la semaine, il est possible de se restaurer au comptoir de la bodega ou à emporter. Au programme : tapas, tortilla, œufs mimosas, croquettes de morue, fromage Manchego, etc. avec des plats du jour. Et c'est sans oublier la paëlla servie les vendredis, samedis et dimanche midi.

"Tous nos plats sont cuisinés avec des produits du marché. Nous achetons nos fruits de mer et poissons chez le poissonnier d'à côté, nos viandes Bio comme le poulet chez Sébastien Zorick, le boucher d'à côté et nos fruits et légumes également chez un primeur du marché Beaux-Arts", souligne Léo. Seul le safran utilisé dans la paëlla vient du Maroc. 

Infos +

Infos pratiques

 

Alexane
retour