Mardi 22 mai 2018

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a augmenté en février 2018

13/03/2018 - 17:36 Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a augmenté en février 2018

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté février 2018 viennent de paraître. La production industrielle a augmenté et devrait être confortée en mars. La demande est restée dynamique et les carnets sont consistants. L’activité des services marchands a enregistré une hausse. Les prévisions sont positives. Voici le reste des chiffres en détails…

Autres produits industriels (56,9 %)

L’activité s’est globalement stabilisée en février. Toutefois, les évolutions de production divergent selon les branches. Les carnets de commandes se sont étoffés et demeurent bien orientés, notamment dans le secteur du travail du bois, de l’industrie du papier et de l’imprimerie. La hausse récurrente du coût d’achat des matières premières n’est pas intégralement répercutée sur les tarifs de vente. Les effectifs diminuent en raison des difficultés de recrutement. Des remplacements sont prévus. Les perspectives sont favorables.

Services marchands (44,2 %)

L’activité est ressortie en hausse, hormis pour les secteurs de l’ingénierie et de la restauration. La demande a légèrement progressé, soutenue, dans la majorité des entreprises, par la signature de contrats nationaux. Le travail temporaire a renforcé ses effectifs. Les prévisions restent bien orientées avec une situation stable dans le secteur de l’intérim.

Industrie (26,2 %)

La production industrielle a progressé en février. Les flux de commandes, en France comme à l’étranger, sont toujours dynamiques. Les prix des matières premières se sont appréciés et leur hausse n’a été que partiellement répercutée sur les tarifs de vente dans la plupart des secteurs. Les effectifs se sont repliés. Les carnets de commandes sont jugés satisfaisants. Les prévisions sont positives pour mars, à l’exception de la branche des équipements électriques.

Matériels de transport (17,3 %)

La production a continué de croître à un rythme soutenu. Les flux de commandes ont conforté les carnets. La hausse des tarifs des métaux et des produits chimiques s’est progressivement répercutée sur le prix des produits finis. Le recours à l’intérim a diminué. Les stocks, jugés élevés, devraient diminuer dans les prochains mois. Les prévisions demeurent favorablement orientées.

Équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines (16 %)

La production a légèrement augmenté et la demande intérieure a progressé. La hausse du prix des matières premières n’a été que partiellement répercutée sur les tarifs de vente. Les effectifs ont été renforcés. Le niveau des stocks de produits finis s’est légèrement redressé. Les carnets de commandes sont jugés satisfaisants. Les perspectives sont favorables pour les semaines à venir.

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (9,9 %)

Comme prévu, l’activité a progressé dans la majorité des entreprises agro-alimentaires. La demande s’inscrit en hausse en raison des commandes en provenance de l’étranger. Les prix des matières premières se sont stabilisés tandis que ceux des produits finis sont toujours en cours de renégociation. Les carnets de commandes restent bien garnis et les anticipations de production demeurent bien orientées.

Hélène L.
retour