Mercredi 23 mai 2018

Cancers : un projet de recherche 100% franc-comtois pour faciliter l'accès aux médicaments innovants

09/02/2018 - 08:15 Cancers : un projet de recherche 100% franc-comtois pour faciliter l'accès aux médicaments innovants

Femto-ST ainsi que 10 partenaires dont l'entreprise ILsa, a lancé un projet européen important de recherche de spécialisation intelligente jeudi 8 février 2018 à Besançon. Il s'agit du projet FEDER MiMédi100% franc-comtois, mais d'envergure européenne voire internationale portant sur l'optimisation de la fabrication de "cellules médicaments" grâce à de nouvelles solutions technologiques. 

Emmanuel Beuffe (ILSA) nous parle du projet FEDER MiMédi from maCommune.info on Vimeo.

Les médicaments innovants (appelés Médi) ont récemment émergé afin de proposer de nouvelles solutions de traitement pour les patients atteints de cancers et de maladies inflammatoires. Ces "Médi" sont basés sur l’utilisation de "cellules - médicaments" dotées de nouvelles fonctions physiologiques, de caractéristiques biologiques ou de propriétés reconstitutionnelles qui s’inspirent des processus naturels de l’organisme.

En d'autres termes, ces nouveaux médicaments ne s'inspirent pas de procédés chimiques, mais "des cellules vivantes qui seront transformées puis réinjectées et faire fonctionner des processus naturels de l'organisme pour rendre effectives les cellules, comme un médicament classique", explique Emmanuel Beuffe, co-gérant de l'entreprise ILsa (à Marchaux).

Aujourd'hui, aux États-Unis, un traitement de ce type pour un patient coûte 93 000 dollars soit 75 909 euros. Les scientifiques et industriels francs-comtois veulent réduire ce coût dans le cadre de leur projet de recherche européen. 

Pourquoi ces médicaments innovants coûtent-ils si cher ? 

La fabrication de ces médicaments nécessite de mettre en œuvre des technologies complexes de tri cellulaire, d’amplification, de transduction génétique, d’amplification-division, d’activation; et ce à plusieurs étapes de la production et le tout dans un environnement maitrisé de type salle blanche. Compte tenu de ces différentes contraintes de fabrication, leur production est donc coûteuse. C’est pourquoi une nouvelle conception du mode actuel de production et de qualification des Médi est nécessaire. 

Comment réduire ce coût ? 

C'est là que le projet FEDER MiMédi intervient…

L'entreprise ISLA, porteuse du projet, ainsi que les dix autres partenaires (*voir liste en bas d'article) vont pouvoir associer les compétences en microtechniques à celle de la production de médicaments de demain. "C'est l'opportunité inédite de combiner les sciences de l'ingénieur et de la vie et nous avons toutes les cartes présentes dans la région avec des synergies évidentes : sciences de la vie – ingénierie cellulaire, sciences de l'ingénieur – microtechniques, recherche, industrie", souligne Emmanuel Beuffe. 

Ces développements doivent permettre, selon le co-gérante d'ISLA, "de faciliter la mise sur le marché des médicaments innovants afin de lutter contre les problèmes de santé publique tels que le cancer, l'inflammation et la réparation tissulaire, des solutions à des pathologies non soignées actuellement, des solutions à des pathologies chroniques, et les limitations des effets secondaires." 

Plus de 13 millions d'euros pour des recherches sur 4 ans 

Le budget total s'élève à 13,6 millions d'euros sur une durée de 4 ans ? Il est financé à hauteur de 75% par les fonds FEDER (européen) et cofinancé en partie par BPI France. Ce projet est porté par l'entreprise ILsa et associe cinq autres partenaires industriels, un centre de transfert et trois partenaires académiques dont notamment l'Université de Franche-Comté via l'institut Femto-ST.

Projet à suivre...

Infos + 

*Listes des acteurs et partenaires du projet FEDER MiMédi :

Alexane
retour