Mercredi 23 mai 2018

Chikungunya, dengue, zika… Le moustique tigre arrive, signalez-le !

18/05/2018 - 10:36 Chikungunya, dengue, zika… Le moustique tigre arrive, signalez-le !

Le moustique tigre, vecteur des maladies chikungunya, dengue ou zika, est sous surveillance renforcée dans toute la France depuis le 1er mai 2018. Selon le Ministère de la Santé, l'insecte est présent dans 42 départements français (dont la Saône-et-Loire), un chiffre qui a doublé en deux ans ! Afin de ralentir sa progression, les citoyens sont appelés à signaler tout spécimen rencontré et à effectuer quelques gestes simples…

Si la menace peut paraître lointaine, à cause de son arrivée par le sud, les faits sont pourtant là : le moustique tigre est implanté en Bourgogne Franche-Comté (en Saône-et-Loire) depuis déjà trois ans. Et plutôt que de se faire chasser, il s'y est installé durablement. Il s'est même établi dans le Haut-Rhin, frontalier au Territoire de Belfort. Rien ne laisse penser qu'il en restera là – et qu'il n'a pas déjà commencé à s'importer.

Des gestes simples pour éviter la progression du moustique

Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples et peu contraignants, peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques tigre et aider à prévenir l’introduction de la dengue, du chikungunya ou du zika en métropole. En particulier, il est très important de supprimer les eaux stagnantes, qui permettent la reproduction du moustique, autour de son domicile.

Je couvre, je jette, je vide tous les récipients pouvant contenir de l’eau

Pour limiter la prolifération des moustiques tigres, sources de nuisances et de maladies, ces gestes sont indispensables :

Reconnaître le moustique tigre

Le moustique tigre est rayé blanc et noir sur le corps et les pattes et a des ailes noires (contre transparentes pour le moustique classique.) Il possède un appareil "piqueur" qui prolonge sa tête et aime piquer le jour. Aussi, il se distingue par son vol de "hasardeux", un peu aléatoire. 

Vous pouvez signaler un moustique tigre observé dans votre commune sur signalement-moustique.fr ou sur l'application mobile IMoustique. Attention, tout insecte n'est pas un moustique, et tout moustique n'est pas un moustique tigre ; vérifiez-bien les critères de ressemblance grâce au site. 

Recommandations pour les voyageurs

Le moustique tigre est à l'origine d'une épidémie de dengue qui agite actuellement l'Île de la Réunion. Les échanges fréquents entre la métropole et l'île font qu'il existe un risque non négligeable d'importation du virus.

Les voyageurs qui se rendront dans ces pays : les Antilles, la Polynésie française, l’Amérique centrale et du Sud, les îles françaises du Pacifique, Mayotte, les Seychelles, la Guyane, l’Asie du Sud-Est... devront donc se protéger des piqûres de moustique en utilisant des répulsifs pour la peau et les vêtements.

En outre, Si une personne présente dans les 7 jours suivant son retour en métropole des signes évocateurs de la dengue (douleurs articulaires, douleurs musculaires, maux de tête, éruption cutanée avec ou sans fièvre, conjonctivite), elle doit consulter un médecin et continuer à se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris en utilisant si possible une moustiquaire, afin de ne pas transmettre la maladie en métropole, si le moustique tigre est présent dans le département.

Maxime C.
retour