Samedi 23 septembre 2017

Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté : les chiffres d'avril 2017

12/05/2017 - 15:06 Conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté : les chiffres d'avril 2017

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté en avril 2017 viennent de paraître. Si l'industrie a connu un léger recul, l'activité des services marchands a progressé.

Plus précisément, dans l'industrie, la production a marqué un net ralentissement en avril, alors que la demande, en France comme à l’étranger, a été perçue comme élevée et en progression. Les coûts d’achat des matières premières ont poursuivi leur progression, quoiqu’ à un rythme moins soutenu, avec une répercussion partielle sur les prix des produits finis. L’appréciation des carnets est toujours bonne. Les effectifs se sont maintenus et devraient se renforcer. Les cadences devraient cependant s'intensifier en mai pour répondre à des carnets très correctement garnis.

Services marchands

Du côté des services marchands, ils ont connu une progression modérée à l’exception de la restauration où l’activité s’est repliée. De nouveaux marchés ont été signés dans certaines branches, contribuant en partie à cette orientation favorable. Malgré la concurrence toujours intense, les prix ont légèrement augmenté. L’emploi a peu varié et les difficultés de recrutement perdurent dans les transports routiers. Les prévisions conservent une tendance favorable avec des besoins en effectifs. 

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons

Une baisse de la production a été enregistrée dans l’industrie agro-alimentaire, sauf pour la filière viande qui a connu une forte activité en raison des fêtes de Pâques. L’augmentation du coût d’achat des matières premières s’est poursuivie et a été largement répercutée sur les prix des produits finis. Le niveau des stocks a été baissé et le recours à l’intérim a reculé. Les carnets de commandes sont jugés satisfaisants et une évolution favorable de l’activité est attendue.

Équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines

La production est ressortie en hausse en avril, encouragée par une progression des flux de commandes. La tendance à l’augmentation des prix des matières premières s’est poursuivie, partiellement répercutée sur ceux des produits finis. Les stocks, en légère hausse, sont ajustés. Les embauches ont été accélérées. Les carnets de commandes sont jugés satisfaisants. La production est attendue en nette hausse en mai et les effectifs devraient continuer à se renforcer. 

Matériels de transport

En avril, la production a marqué, pour des raisons techniques essentiellement, un net recul, alors que les flux de commandes ont augmenté et que la demande étrangère a été très dynamique. Le niveau des stocks est bien au-dessus de la normale. Les prix des matières premières ont légèrement augmenté, plus rapidement que ceux des produits finis. Les carnets de commandes demeurent très satisfaisants. Un rebond de la production est attendu en mai. 

Autres produits industriels

(textiles, habillement, cuire et chaussure - industrie chimique - produits en caoutchouc, plastiques et autres produits métalliques -  métallurgie et produits métalliques - bois, papiers et imprimerie )

L’activité du mois d’avril s’est inscrite en léger recul par rapport à mars en raison d’un ralentissement des cadences de production, notamment dans la filière caoutchouc-plastique. Dans l’ensemble, la demande intérieure a évolué favorablement. Le prix des matières premières s’est renchéri, sans répercussion réelle sur celui des produits finis. Les carnets de commandes ont conservé un niveau jugé satisfaisant. Les intérimaires ont été davantage sollicités. Les prévisions demeurent optimistes.

 

 

 

Alexane
retour