Samedi 27 mai 2017

De jeunes bénévoles dans la peau de Vauban pour restaurer la Citadelle…

10/05/2017 - 07:00 De jeunes bénévoles dans la peau de Vauban pour restaurer la Citadelle…

Un chantier d'une vingtaine de jeunes bénévoles bisontins et d'ailleurs, se déroulera du 8 au 22 juillet 2017 à la Citadelle de Besançon. Organisé par la Ville, ce sera l’occasion pour ces jeunes d’en apprendre plus sur le patrimoine local, la restauration de monuments et de vivre une expérience humaine.

Les vingt jeunes volontaires seront chargés pour cette première édition de paver l’espace autour du puits et de restaurer les joints d’un mur du front royal. Pour ce faire, ils seront encadrés par le Club du vieux Manoir, une association qui a dirigé de nombreuses restaurations de monuments en France et particulièrement dans les Hauts de France. 

Un chantier ouvert aux visiteurs… 

Les visiteurs eux aussi profiteront de l’initiative : ils pourront "s’approcher du lieu de chantier, échanger avec les jeunes et avoir des informations sur la restauration" du monument de Vauban, indique Thierry Morton, adjoint au maire en charge du Tourisme. 

"La citadelle nous rapproche, c’est dans sa nature"

La mairie souhaite mettre en avant l’aspect "humain" du projet. Les jeunes recrues proviennent de régions et de milieux sociaux différents. "Ce sera l’occasion pour elles de tisser des liens entre elles autour d’une expérience commune et de rencontrer les visiteurs. Comme on le dit : La citadelle nous rapproche c’est dans sa nature", souligne Thierry Morton.

Si le bilan est positif, le chantier sera reconduit chaque année jusqu’en 2020 et sera davantage axé sur l’international les années suivantes.

Quel prix ?

Le coût global du chantier de cet été s’élève à 32 000 euros, dont 6 000 euros de subvention qui seront versés à l’association du Club du vieux Manoir pour la mise en place du chantier. 

La Ville de Besançon assumera le financement en grande partie. Elle a prévu de demander une aide à la Région Bourgogne Franche-Comté et à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et bénéficie d’un mécénat du groupe Moyse à hauteur de 10 000 euros sur deux ans, donc de 5 000 euros pour le mois de juillet 2017.

Alexane
retour