Mercredi 23 mai 2018

Démolition de la Rhodiacéta : l’usine bientôt remplacée par un parc outdoor

28/04/2018 - 06:31 Démolition de la Rhodiacéta : l’usine bientôt remplacée par un parc outdoor

Les pelleteuses et autres machines de démolition vont bientôt pouvoir s’exprimer dans la vieille usine de la Rhodiacéta, abandonnée depuis 35 ans. Les travaux de désamiantage et de nettoyage, débutés en juillet 2017 sont presque terminés : la phase de démolition s’enclenchera dès le 15 mai 2018. A la place de l’usine, Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, prévoit de construire d’ici l’été 2019 un parc de loisirs ouvert aux Bisontins…

"Jusqu’ici, le budget et le planning sont respectés" annonce d’emblée le maire de Besançon, en présentant ce 27 avril 2018 les avancées des travaux. "On va enfin pouvoir débarrasser la vue de cette masse grise et profiter un peu plus des arbres et de la Citadelle" explique-t-il en pointant du doigt les nombreux bâtiments de la Rhodiacéta, véritable usine-village à l’arrêt depuis 1983. La Ville va en effet effectuer un grand ménage, puisque sur les 55 000 mètres carrés du site, seuls 4000 seront gardés et réhabilités.

Du vieux au neuf

Plus que seulement améliorer l’esthétique des abords de la ville, le maire de Besançon souhaite aussi profiter de l’occasion pour développer un peu plus la politique d’Outdoor de la Ville. Il prévoit en effet l’ouverture, à la fin de l’été 2019, d’un parc de loisirs en extérieur ouvert au public et relié à la véloroute. Si les activités qui y seront proposées ne sont pas encore déterminées, on parle déjà d’un mur d’escalade (sur l’actuel château d’eau), d’un parcours santé sur des pistes vertes et de quelques barres de tractions et autres agrès sportifs.

Le club de la Société Nautique Bisontine canoë-kayak (SNB) devrait également être de la partie, en occupant les locaux de la grande tour, "trop typique et traditionnelle pour être détruite." Le SNB profiterait d’un accès direct au Doubs, situé à quelques mètres en contrebas.

La passerelle Guyon sera elle aussi réhabilitée : accessible aux piétons et vélos (en mode « doux »), elle rejoindra la véloroute.

Un site idéal ?

Jean-Louis Fousseret imagine également l’installation d’un restaurant sur la rivière, si l’opportunité venait à se présenter. "On a la vue sur la Citadelle, des arbres tout autour, la véloroute à proximité, le Doubs à quelques mètres et le centre-ville est à 5min. Il y a tout pour en faire un vrai lieu de vie et de partage pour les Bisontins" conclut-il.

Suivre l’avancée des travaux

Une caméra est installée sur l’un des murs du site. On pourra y suivre l’évolution des travaux en temps réel. Les clichés - de démolition comme de la reconstruction - seront bientôt sur le site internet de la ville.

Maxime C.
retour