Mercredi 24 mai 2017

Sécurité routière : un peu d'humour pour sensibiliser les conducteurs et les usagers...

22/05/2017 - 10:06 Sécurité routière : un peu d'humour pour sensibiliser les conducteurs et les usagers...

Besançon Mobilités et le Grand Besançon lancent, ce lundi 22 mai 2017, une nouvelle campagne de sensibilisation d'une semaine sur le réseau Ginko. Tout le monde est concerné : automobilistes, piétons, deux roues, voyageurs et conducteurs ginko. L’objectif est de rappeler les règles de sécurité à suivre mais aussi de faire baisser le nombre de collisions et de chutes à bords des bus & tram 

Malgré une baisse des accidents impliquant des bus ou des tramways sur le réseau ginko depuis 2014, les conducteurs de bus et de tramway font face quotidiennement à des situations dangereuses, dues en majorité à l’inattention des usagers de la route. 

Des situations dangereuses

"Aux abords des passages du tramway, les voitures ne respectent pas toujours les feux, de nombreux piétons utilisent leur téléphone et ont leur casque sur les oreilles", décrit Alain Tourneret, le responsable sécurité de Besançon mobilité. Selon lui, les conducteurs sont "entraînés à anticiper les situations à risques mais certaines sont parfois complexes à gérer lorsqu'elles sont trop proches. Le freinage d’urgence peut entraîner la chute de certains passagers".

"Ma bulle ne me protège pas de tout"

Pour remédier à ces situations, cinq types d’affiches à l’approche décalée et humoristique comme "ma bulle ne me protège pas de tout", vont être placées la semaine prochaine (22 mai 2017) à l’intérieur et sur les bus ainsi qu'aux stations de Besançon.  Elles seront relayées sur le site ginko. Des stickers similaires vont être distribués à la sortie des écoles et aux abords des voies.

Les conducteurs ginko sensibilisés

Une réunion de sensibilisation ludique à destination des conducteurs et du personnel de Besançon s’est déroulé ce jeudi 18 mai 2017. Ils auront ensuite l’occasion de s’entretenir avec leur chef d’équipe. Des stickers du type "l’habitude est mauvaise conseillère, au volant je suis vigilant" seront également apposés sur leur poste de conduite.

Un dispositif plus global

Cette campagne s’inscrit dans un dispositif plus global de sensibilisation. "On intervient déjà dans certains lycées et collèges pour sensibiliser les jeunes. Et, lorsqu’un soucis survient, on s’accorde avec l’agglomération pour rendre l’endroit moins dangereux", explique Alain Tourneret.

Les affiches seront régulièrement remises en place, notamment en septembre pour toucher les nouveaux habitants. 

Léa Surmaire
retour