Jeudi 18 janvier 2018

Emplois dans les associations : la Région veut créer ou pérenniser 300 postes en 2018

13/01/2018 - 17:44 Emplois dans les associations : la Région veut créer ou pérenniser 300 postes en 2018

Déployé dès septembre 2017, le programme régional d’aide à l’emploi associatif apporte un soutien aux associations avec un objectif de création ou de pérennisation des emplois. Sur le second semestre 2017, l’objectif annuel de 100 postes créés ou pérennisés a été très rapidement atteint. Pour 2018, la Bourgogne Franche-Comté  s’engage à la création ou la pérennisation d’au moins 300 emplois associatifs.

L’aide est proposée aux secteurs identifiés comme prioritaires par la collectivité :

Financement de deux postes d’agent de développement pour le Comité régional handisport 

Patrick Molinoz, vice-président à la jeunesse, à la vie associative, à la laïcité, à l’innovation et au développement numérique des territoires du Conseil régional, a présenté ce programme régional d’aide à l’emploi associatif, ce vendredi 12 janvier 2018, au CREPS à Dijon, en présence de Laëtitia Martinez, vice-présidente au sport, à l’égalité et à la citoyenneté, et Valérie Depierre, vice-présidente aux formations sanitaires et sociales et aux personnes handicapées.

Deux CDI d’agent de développement pour le Comité régional handisport de Bourgogne-Franche-Comté ont été signés avec son président, Arnaud Grillot. "La preuve par l’exemple de la politique volontariste menée par la Région en faveur du monde associatif, du sport et du handicap" indique la Région. "Les associations jouent un rôle essentiel au service des citoyens, qu’elles participent de la dynamique des territoires et de l’animation locale dans de multiples domaines, la Région Bourgogne-Franche-Comté a fait le choix de soutenir fortement le monde associatif, notamment à travers un important dispositif d’aide à l’emploi". 

La Région souhaite favoriser l’accès à la pratique sportive pour tous en encourageant l’intégration des personnes en situation de handicap (y compris les accompagnants), en facilitant la prise de licence spécifique handisport ou sport adapté, et en favorisant l’ouverture de sections « handisport » dans les clubs valides. 

Damien
retour