Samedi 16 décembre 2017

Grève Ginko : l'union des commerçant de Besançon lance un appel aux élus

23/11/2017 - 14:57 Grève Ginko : l'union des commerçant de Besançon lance un appel aux élus

Les administrateurs de l’union des commerçants de Besançon (UCB) s'inquiètent des préavis de grève qui perdurent depuis trois mois le samedi  sur le réseau urbain Ginko et qui va impacter l'activité commerciale du centre-ville.

On sent une pointe d'exaspération à l'UCB. Le mouvement de grève reconduit tous les samedis depuis le 27 août devrait s'amplifier avec des perturbations  supplémentaires annoncées pour les dimanches 10, 17, 24 et 31 décembre 2017. L'union des commerçants note que si les lignes impactées ne desservent pas forcément le centre-ville, elles nuisent aux correspondances avec le tramway et que c'est tout le réseau qui en souffre. "On peut d’ailleurs s’interroger sur le choix du samedi et la vraie raison de cette grève quand on sait qu’elle n’a pas lieu un jour férié comme le samedi 11 novembre dernier..."

UCB : "La baisse de fréquentation le samedi est maintenant indiscutable…"

 "Cette grève, au-delà de son incidence sur l’activité commerciale, pénalise aussi l’image du centre- ville, qui apparait comme inaccessible aux yeux des consommateurs ou difficile d’accès, même si les transports en commun ne sont pas le seul moyen d’accéder au centre-ville" regrette l'union des commerçants de Besançon pour qui la baisse de fréquentation le samedi est désormais "indiscutable et sans appel" 


À l’approche des fêtes de fin d’année, estimant qu'il n'est pas raisonnable de laisser cette situation durer indéfiniment, l'UCB fait appel aux élus et espère qu’une solution puisse être trouvée rapidement. "Les commerçants ne souhaitent pas revivre les journées de grève de décembre 2015, qui ont profondément affecté les commerces…"

Damien
retour