Samedi 16 décembre 2017

La Citadelle de Besançon se dote de trente tablettes numériques pour le public scolaire

28/11/2017 - 15:04 La Citadelle de Besançon se dote de trente tablettes numériques pour le public scolaire

Trente tablettes ont été remises à Thierry Morton, adjoint au maire de Besançon en charge du Tourisme et de la Citadelle suite à la convention signée vendredi 24 novembre 2017 par la ville de Besançon et Orange. Elles seront destinées au public scolaire pour décourvrir la Citadelle avec l'application MaCitadelle.

Dans le cadre du projet pour l’accès au patrimoine par le numérique, La Citadelle "entend favoriser l’appropriation du patrimoine par ses visiteurs et en particulier par son jeune public en proposant des visites encore plus riches et passionnantes grâce à un contenu alliant textes, vidéos, images et diaporamas, sons et voix-off, animations 3D, jeux". Pour ce faire, elle a notamment instauré l'application MaCitadelle en avril dernier.

La direction citadelle de la ville de Besançon est soutenue dans ses projets par les collectivités territoriales (agglomération, département, région) ainsi que par l’Etat : "De plus en plus de partenaires privésdes entreprises régionales, nationales mais également des fondations, ont apporté leur soutien au cours des dernières années", indique la Citadelle.

MaCitadelle : "un parcours pensé pour les enfants"

Avec l'application MaCitadelle, les enfants âgés de 7 à 12 ans pourront suivre un parcours spécifique notamment en groupes : "Un personnage animé accompagne et guide les enfants au fil des 13 étapes du parcours. Sont abordées de manière simplifiée et ludique, l’architecture, la construction de la Citadelle, la vie quotidienne à l’époque de Vauban ou encore l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. Chaque station propose un jeu : quiz, puzzle, jeu des erreurs, jeu de déplacement, jeu de placement, jeu de grattage, découverte d’intrus dans une image", est-il mentionné. 

Info +

Comment utiliser l’application MaCitadelle ?

Quelques conseils avant le lancement de l’application de visite :

Hélène L.
retour