Samedi 27 mai 2017

L'EST'M et Pigier vont s'installer au centre-ville de Besançon

20/04/2017 - 17:05 L'EST'M et Pigier vont s'installer au centre-ville de Besançon

Installées dans les locaux du 4 chemin de Palente depuis 1999, les deux écoles Pigier et Ecole Supérieure du Tertiaire et ses Métiers (EST’M) viennent de signer un compromis de vente aux côtés de Jean-Louis Fousseret, président du Grand Besançon. C’est dans les bâtiments des 18-20 rue Gambetta que l’école s’installera l’année prochaine d'ici le printemps 2018. 

Le projet d’installation au coeur de la boucle de Besançon a été mûrement réfléchi par les deux gérantes Pascale Meotti et Florence Lamberti.  C’est un bâtiment chargé d’histoire que les deux écoles Pigier Perforlance , l’EST’M et l’école Pigier Performance, vont investir : la revue La France Horlogère était imprimée ici. Une partie du bâtiment est actuellement occupée par la médecine du travail du Doubs qui recherche actuellement des solutions immobilières afin de rester au centre-ville. 

Les travaux pour adapter le bâtiment de 950 m² sur deux niveaux de la rue Gambetta débuteront aux alentours de novembre-décembre 2017. Installation prévue au mois d’avril 2018. “Nous sommes vraiment trop à l'étroit dans nos locaux” remarque Florence Lambierti, directrice du recrutement. En effet, les bâtiments de Palente abritent encore aujourd’hui les deux écoles. D'autres structures se sont déjà positionnées pour les reprendre.

150 étudiants en permanence au centre-ville 

Pour Jean-Louis Fousseret aider les entreprises comme celle-ci est primordial. Les solutions immobilières proposées par le groupe Aktya, partenaire immobilier du Grand Besançon, tendaient à implanter l’école dans le centre-ville afin d’en renforcer son attractivité. “La présence d’une école comme celle-ci au centre-ville de Besançon ne peut que redynamiser le centre. Nous pouvons compter sur 150 personnes en plus présente en ville chaque midi”. 

325 étudiants, principalement en alternance, auront l’opportunité d’étudier au plus près des commerces. “Besançon est une position stratégique par rapport aux trois  régions voisines, nous ne pouvions pas laisser partir une école aussi dynamique” souligne Jean-Louis Fousseret. L'école avait deux autres pistes sérieuses. Dole lui faisait également les yeux doux mais les racines bisontines ont semblent-ils été les plus fortes. “Nous tenons à remercier le soutien, notamment du Grand Besançon, que nous avons eu lors de nos recherches de locaux” a conclu Pascale Moetti.

Info +

L’école propose une quinzaine de formations de Bac à Bac + 5 dans le management, le commerce, les banques, les assurances et immobilier. La popularité de l’école s’est bâti sur des contrats professionnalisants avec un emploi à la clé pour les étudiants formés. L'école fait intervenir 52 formateurs, principalement des professionnels, et emploie une douzaine de personnes à temps plein. 


lisa.tigri
retour