Samedi 23 septembre 2017

Têtes de porc sur un futur lieu de culte musulman : SOS racisme réagit

14/01/2017 - 08:30

Des têtes de porc coupées en deux ont été accrochées aux grilles d'un bâtiment destiné à accueillir dans le futur un centre culturel et un lieu de culte musulmans, à Genlis, une petite commune de 5.600 habitants en Côte d'Or près de Dijon.  

SOS Racisme "dénonce et déplore cet acte raciste et exprime tout son soutien à la communauté musulmane de Genlis. La procureure de Dijon Marie-Christine Tarare a ouvert une enquête pour provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale,. Pour l'instant, aucune piste ni interpellation dans ce dossier.

L'Association sociocultuelle et culturelle des musulmans de Genlis (ASCMG) "venait d'acquérir ce bâtiment dans l'objectif d'en faire un lieu de culte dans le futur. Cette annonce, faite dans la presse régionale la semaine dernière, a déchaîné des sentiments abjects" a indiqué le maire Vincent Dancourt, élu sans étiquette mais proche des Républicains qui a  condamné "fermement" cet acte. 

Damien
retour